14215418_557548574453490_869497246_o

J'ai toujours été quelqu'un de très bavarde. Le chéri à même tendance à dire qu'il faudrait bien m'assomer pour me faire taire. Je parle sans arrêt. J'argumente. J'ai un avis sur tout. Je suis du genre à conseiller les autres. A parler. Mais lorsqu'il s'agit de m'exprimer réellement sur certains sujet, je prends la fuite. Rien qu'en admettant cela, j'ai l'impression de me mettre à nu. Et pourtant c'est quelque chose qui me tracasse depuis maintenant plusieurs semaines... Je m'auto-censure. Je ne vous dis pas tout ce que j'aimerai vous dire, ou vous partager... & Pourtant, j'ai un paquet de choses à dire. Il y'a tellement de choses dont j'aimerai vous parler parfois ici, mais je ne le fais pas. Je pense que beaucoup de bloggeur, surtout "débutant", ou ouvrant un tout nouveau blog, se sont au moins posé cette question une fois : Jusqu'où vais-je aller ? Jusqu'à quel point vais-je oser m'exprimer sur des choses qui sont parfois plus personnelle ?! 

photo_69222479_3

C'est facile de donner son avis sur un sujet précis, de conseiller par le biais de commentaires réconfortants destiné aux autres, Mais quand il s'agit de mettre sur papier (Ou sur ordi, en l'occurence !) nos émotions ou ressentis personnels... C'est tout de suite moins évident... Le problème que j'ai (Et là encore je "me mets à nu"), c'est que je n'assume pas toujours ce que j'écris, selon les personnes avec qui je parle. Les deux seuls articles plus "intimes & personnels" que j'ai évoqué sur ce blog concernait ma P.M.A. Sujet très délicat pour moi car je n'aime pas en parler, sauf avec les personnes avec qui je choisis d'en parler. Alors quand par exemple, on me parle directement sans faire preuve de discrétion "dans la vraie vie", de ma procédure P.M.A., je me braque. J'évite le sujet, écourte la conversation, car je ne veux pas reparler de mes émotions devant tous le monde. Assumer le regard des autres n'est pas chose facile... Même pour moi ! Et oui, la grande gueule que je suis à aussi ses faiblesses, comme chacun de nous. Alors je réfléchis à deux fois quand j'écris... Je m'auto-censure. Je m'empêche d'exprimer certaines choses de peur que ça me revienne comme un freesbee dans la gueule. U_U

photo_69222479_3

Je vous parle de futilités, de mes maladresses quotidiennes, de beauté ou de série Tv... Mais la vérité est que parfois, j'aimerai vous partager tant d'autres chose, mais je reste bloquée... Ou alors j'écris & je ne publie pas. Étant quelqu'un de nature un peu impulsive, je ressens aussi certaines émotions sur l'instant & puis regrette de les avoir partagée... ! Non, non je n'ai pas de troubles du comportement je te rassure (Enfin je crois !). Mais comme je te le disais, depuis quelques semaines, il y'a des sujets que j'ai envie d'aborder. Peut-être qu'avec le temps j'arriverai à me "lâcher" & faire abstraction du jugement des autres également... (Oui je sais, un gros problème de confiance en moi ! Je m'auto-psychanalyse, tu te souviens ?!)

photo_69222479_3

Vous écrire cet article est déjà un pas en avant dans le sens où maintenant que je vous ai parlé de cette "Auto-censure que je m'impose", je vais me sentir un peu obligée de vous en dire plus... =p De plus, je suis tombée sur cet article qui m'a beaucoup fait réfléchir... (Si tu es bloggeuse, je t'invite à le lire également car il est vraiment très intéressant !). Parce qu'avoir un blog c'est aussi ça : Partager des morceaux de soi, plus intime parfois, mais qui nous aideront peut-être à avancer & à nous libérer un peu. Alors à partir de maintenant, je me promets de repousser quelque peu les limites de cette auto-censure. Parce qu'il y'a tout de même des choses qui valent la peine d'être dites. 

Désolée pour cet article moins réjouissant, promis la prochaine fois je reviens avec des feux d'artifice & des paillettes ! =p

Et toi, tu t'auto-censures sur ton blog ? 

SIGNATURE 2 PNG