1e30d390ea5894316887382895de94cf

J'avais pleins de projets pour cette année 2017. Pleins d'envies. Mais surtout une en particulier. En couple depuis plus de 12 ans, & en essai bébé depuis déjà longtemps, 2017 devait être notre année. Celle où tout se concrétiserai enfin. Après avoir vécu un traitement FIV assez difficile, car il faut le reconnaître, ce n'est pas une façon "normale" de concevoir, je misais beaucoup sur cette nouvelle année... Et puis fin décembre, tout à basculé. Je me suis retrouvée hospitalisée à cause de ce fameux traitement FIV, & tout s'est enchaîné très vite... J'ai mis longtemps à me décider à vous parler de tout cela mais c'est pour moi une façon de faire "mon deuil" de la situation. Je suis une grande bavarde, mais quand il s'agit de parler de mes histoires personnelles, je suis plutôt taiseuse... 

Je me renvois encore dans cette chambre d'Hôpital. Après avoir vu moults Gynécologues, & bon nombre de médecins en tout genre, le verdict est tombé. C'est comme si j'avais reçu un coup sur la tête, je ne comprenais pas ce qu'il se passait, les médecins ont d'ailleurs dû m'expliquer la situation à plusieurs reprises, tellement j'étais abasourdie par les mots de ma nouvelle gynécologue : "Madame, je suis désolée mais il vous sera impossible de porter un enfant". Jamais. C'est comme si on m'avait arraché le coeur de ma poitrine, je ne comprenais plus rien. 

" Je suis désolée, mais c'est impossible.... Votre dossier médical nous montre bien que c'est infaisable... 5% de chances de mener une grossesse à terme... Danger pour vous... Impossible... Votre gynécologue n'a pas tenu compte de votre passé médical... Trop d'opérations... Trop d'adhérances... Impossible... Trop dangereux... C'est dans votre intérêt... Vous n'y survivrez pas... Vous ne tiendrais pas plus de 15 semaines... Vous ne pourrez pas avoir d'enfants... " En l'espace de 5 minutes tout s'est effondré. 

Je ne comprenais pas ce qui m'arrivait. Pourquoi ne me l'a-t-on pas dit plus tôt ? Pourquoi m'a-t-on répété pendant un an que je ne risquais rien et que tout se passerais bien malgré mes antécédents médicaux ? Pourquoi m'avoir fait suivre ce traitement inutilement ? Traitement à cause duquel je me suis retrouvée dans cet état. Je ne comprenais plus rien. N'entendais que la moitié des mots de cette nouvelle gynécologue. Un tas de questions se bousculaient dans ma tête. J'étais dans une incompréhension totale.  

Les médecins ont dû me ré-expliquer les choses plusieurs fois pour me faire accepter la situation... Bien que j'ai conscience que c'est dans l'intérêt de ma santé, tout s'est effondré. Tout nos projets de famille, d'enfant... Tout. D'abord envahie par la tristesse, je me retrouve à présent "bouffée par la colère". J'en veux à mon ancienne Gynéco qui s'est bien moquée de moi, a mal fait son travail & m'a fait suivre un traitement inutilement sans tenir compte de mes antécédents médicaux ; Je m'en veux à moi-même de l'avoir crue et de lui avoir fait confiance ; Et bien que j'ai un peu honte à le dire, j'en veux à toutes ces autres femmes qui elles, ont la chance de pouvoir porter un enfant, qui ont la chance de sentir un enfant grandir en elle, le sentir bouger, évoluer... parce qu'après tout... Pourquoi elles & pas moi ?! Cela fait quelques semaines maintenant que j'ai appris cette mauvaise nouvelles, & je dois dire que j'ai encore beaucoup de mal à l'encaisser. J'ai perdu mon sourire, je n'ai plus vraiment l'envie de rien, et je suis en colère... constamment. 

Et bien que j'ai du soutien autour de moi, je crois que personne ne peux réellement comprendre ce que je traverse en ce moment. Parce qu'il faut le vivre pour le comprendre. C'est facile pour une mère de famille qui a déjà des enfants de me dire qu'il y'a d'autres solutions, que je finirai bien par avoir un enfant "un jour"... Cette bienveillance me touche énormément en un sens, mais à la fois me mets en colère. Encore une fois, c'est facile à dire pour quelqu'un qui a des enfants ou qui n'a aucune difficultés pour en avoir. Bien sûr, on tente de me réconforter en me disant que l'important est que je m'occupe de ma santé, qu'il y'a d'autres solutions pour avoir un enfant... En toute franchise, quand j'entends ce genre de phrase, je n'ai qu'une envie : Hurler. On me parle d'adoption comme si c'était LA solution, mais encore faut-il avoir la patience et le porte-monnaie pour ce type de projet. 

Nous essayons tant bien que mal d'encaisser la nouvelle, et de continuer à vivre mais ça n'est pas tous les jours facile. Voilà pourquoi en ce moment je suis moins présente, moins active sur le net, & moins bavarde. Encore une fois, il me faudra du temps pour encaisser tout cela. Sans compter que ce traitement m'a provoqué une grosse infection dont je ne suis toujours pas remise complètement. Alors je m'excuse si je suis moins "Happy" en ce moment, si je me renferme un peu sur moi-même & si je ne fais pas trop le tour de vos blogs mes Zézettes... Mais j'ai besoin de temps. Du temps pour me remettre de tout ça, d'encaisser la situation, & de trouver d'autres alternatives à notre projet de "vie de famille". J'ai mis beaucoup de temps à me décider à vous écrire cet article. Après tout je vous livre tout de même une part de moi qui est très personnelle. Mais je pense que si je veux pouvoir avancer et "passer à autre chose", cet article était nécessaire... Mais encore une fois, il me faudra du temps...

Il faut laisser du temps au temps...

Un jour après l'autre...

2de0e213740aef29f8a95dc9b341d1ab

Je vous embrasse mes Zézettes ! 

A très bientôt.

SIGNATURE 1 PNG